Oxfam Belgique

Oxfam-Solidarité et Oxfam-Wereldwinkels/Fair Trade forment depuis le 15 février 2020 une seule organisation en Belgique. L’objectif ? Faire d’Oxfam Belgique un mouvement plus fort avec une mission commune : lutter contre les inégalités et pour plus de justice économique. Et ainsi permettre à tout un chacun de vivre une vie digne et d’exercer pleinement ses droits fondamentaux.

Oxfam met le féminisme et les jeunes au cœur de sa nouvelle stratégie

Oxfam International (OI) a dévoilé cette semaine les contours de sa nouvelle stratégie pour lutter contre les inégalités et éradiquer la pauvreté et l’injustice dans le monde. Selon la nouvelle directrice de l’ONG internationale, la colombienne Gabriela Bucher, ce plan sur 10 ans va permettre à Oxfam de mieux faire face à l’aggravation des crises qui touchent les personnes confrontées à la pauvreté.

Lancé dans un monde ébranlé par les effets de la pandémie de coronavirus, ce cadre est le fruit d’un an de travail fourni par les 20 organisations membres d’Oxfam International et la contribution de 1.500 employé.es, partenaires et expert.es externes.

S’attaquer aux causes profondes des inégalités

Le combat d’Oxfam pour mettre fin à la pauvreté et à l'injustice est loin d’être terminé. En 2020, près de la moitié de l’humanité vit en dessous du seuil de pauvreté, en essayant de survivre avec 5,50 dollars par jour. À elle seule, et surtout lorsqu’elle n’est pas inclusive, la croissance économique ne permettra pas de vaincre la pauvreté, selon la note stratégique d’Oxfam.

« Nous allons redoubler d’efforts pour nous attaquer aux causes systémiques qui alimentent les inégalités, plutôt qu’aux symptômes. Mettre fin aux inégalités relève d’un choix délibéré, à la portée de nos gouvernements », a déclaré Gabriela Bucher, pour qui cette décennie est aussi une source d’espoir et d’opportunités.

Résolument féministes

Les femmes et les filles demeurent la priorité absolue d’Oxfam. Partout dans le monde, Oxfam continuera de s’associer à des militantes, des communautés, et des organisations de la société civile qui défendent les droits des femmes et des filles, surtout dans le Sud.

Des mouvements tels que « Ni una menos », ces manifestations massives qui ont eu lieu dans plusieurs villes d’Argentine, du Chili, du Pérou et d'Europe pour protester contre les violences faites aux femmes, ont montré que bien des choses sont possibles lorsque l’on agit de manière solidaire.

Selon Bucher : « Notre capacité à avoir un impact dépendra de notre aptitude à nous unir, en tant qu’Oxfam, aux femmes qui luttent pour arracher de nouveaux droits collectifs, et pour mettre fin à des situations de violence et de discrimination ».

« Nous allons redoubler d’efforts pour nous attaquer aux causes systémiques qui alimentent les inégalités, plutôt qu’aux symptômes »

Gabriela Bucher, directrice générale d’Oxfam International

Renforcer le pouvoir des jeunes

Ces dernières années, des jeunes sont descendus dans la rue pour réclamer aux adultes des actions fortes pour le climat en scandant par exemple « En 2050, vous serez morts, pas nous ». Oxfam a souvent dénoncé le fait que les jeunes sont exclus des prises de décision qui les concernent et a donc invité des jeunes militant.e.s du monde entier à contribuer au Plan stratégique, qui reflète par conséquent leurs revendications.

Oxfam prévoit d’investir davantage dans la capacité d’agir des jeunes. « À leurs côtés, nous allons confronter le pouvoir établi et appuyer leurs revendications pour un avenir juste et durable, et ce, en adaptant nos méthodes de travail à leurs mouvements et réseaux décentralisés », indique la stratégie d’Oxfam.

Oxfam Belgique

De son côté, Oxfam Belgique a adopté sa propre stratégie pour les 7 prochaines années, la première en tant qu’organisation unifiée, après l’intégration entre Oxfam-Solidarité et Oxfam-Wereldwinkels/Fair Trade en février dernier. Largement inspirée par la stratégie d’Oxfam International, celle d’Oxfam Belgique se construit autour de 3 objectifs stratégiques :

  • Rendre le système alimentaire mondial équitable et durable
    Oxfam Belgique continuera de lutter contre le modèle agricole industriel, néfaste pour la planète et qui paupérise les populations agricoles rurales. Nous continuerons de soutenir les mouvements sociaux et les organisations qui défendent des systèmes de production alimentaire, de distribution et de consommation durables, notamment via nos 200 magasins Fair Trade à travers le pays et avec les milliers de bénévoles qui nous soutiennent.
  • Limiter le réchauffement climatique en dessous de la barre des 1,5°C
    Oxfam Belgique fera pression sur les entreprises et le monde politique pour qu’ils s’engagent à freiner le réchauffement climatique à 1,5°C à l’horizon 2100 et qu'une transition équitable ait lieu dans les secteurs de l'alimentation et du textile. Pour y arriver, nous continuerons de soutenir des partenaires qui pratiquent l’agroécologie, sur des exploitations à petite échelle. Grâce à nos activités de commerce équitable et de seconde main, nous continuerons d’encourager les Belges à consommer de manière éthique et durable.
  • Contribuer à la sécurité alimentaire et à la résilience des communautés
    Les crises humanitaires se multiplient et les conflits s'enlisent. De la Syrie au Soudan du Sud, plus de 125 millions de personnes à travers le monde ont eu leur existence ravagée par un conflit armé ou une catastrophe climatique. C’est pourquoi Oxfam va continuer de répondre aux crises humanitaires à court terme et faire de la coopération au développement à long terme l’une de ses 3 priorités.

Consultez le plan stratégique complet 2021-2027 d’Oxfam Belgique.

Le cadre stratégique mondial 2020-2030 d’Oxfam International.